Groupe de la majorité « Salaise 2020 » - Juin 2021

Nous sommes entrés dans un temps politique tout à fait particulier, les pires tendances réactionnaires se déchaînent avec une aisance spectaculaire. Elles sont désormais le carburant d’un système médiatique qui leur est totalement perméable. Les mots « république », laïcité ont été vidés de leur sens émancipateur, jusqu’à l’invention du concept de séparatisme digne de l’« anti-France ». L’Histoire nous enseigne qu’un tel dépérissement du débat public préfigure souvent bien des drames. « Les mots peuvent être comme de minuscules doses d’arsenic », prévenait Victor Klemperer en observa-teur affligé de la montée du nazisme, « on les avale sans y prendre garde, ils semblent ne faire aucun effet, et voilà qu’après quelque temps l’effet toxique se fait sentir ». La France est loin d’être la seule concernée.
La recomposition des droites trouve partout son centre de gravité dans un libéral-nationalisme féroce sur fond d’adoption des pires recettes libérales et austéritaires En finir avec la violence qui s’exprime désormais sans fard réclame d’en finir avec celle qui commande aux rapports sociaux. Un système qui érige la concur-rence de tous contre tous en norme sociale, précarise, sous-paye, prive de travail des millions d’individus, fait germer la violence et met en péril les libertés. Face aux menaces qui pèsent, le chemin du courage, de la dignité, de la paix doit se construire dans le rassemblement et le respect de chacun sur l’amélio-ration de notre pacte social et démocratique il en va de notre avenir.


Groupe de l’opposition « J’aime Salaise » - juin 2021

Le groupe n’a pas souhaité proposer de texte.