24/04/2020

Avec la préparation du déconfinement la ville est sollicitée pour procurer des masques.
 
La secrétaire d'État à l'économie Agnès Pannier-Runacher a annoncé le 23 avril que : « L'État contribuera à doter en masques grand public les citoyens dès que possible par les canaux de distribution les mieux adaptés. De premières expérimentations seront faites à partir du 4 mai ».
A ce jour, les modalités d’accès à ces masques à ces masques qui seront disponible « à partir du 4 mai » n’ont pas été communiquées.
 
Au niveau local, devant la pénurie de masques, l’Etat a réquisitionné, dès le début de la crise, pour les professionnels de santé, les masques FFP2 que la mairie possédait. Les délais de réapprovisionnement sont suspendus du fait de ces mesures de réquisition.
Plusieurs commerces de la Commune sont en cours de réapprovisionnement sur tout type de masques. Les particuliers sont invités à les contacter régulièrement pour vérifier leur disponibilité en masques.
 
La ville attend plusieurs livraisons de masques alternatifs à destination de la population, par le biais de la Communauté de Communes Entre Bièvre et Rhône (et l’association des Maires de l’Isère), et de la Région Auvergne Rhône-Alpes.  
Ces livraisons ne sont pas annoncées avant fin mai.
 
En outre, devant la difficulté pour la population à se procurer des masques, la Commune coordonne une action locale visant la création de masques alternatifs en tissu. Plus d’une vingtaine couturières et couturiers bénévoles participent à cette action solidaire. 
Si vous souhaitez vous joindre à cette démarche, vous trouverez sur le site Internet et la page Facebook des informations supplémentaires, dont un tutoriel pour la fabrication de masques.
Cependant, cette fabrication locale n’a pas vocation à pouvoir fournir un masque pour chaque habitant. Elle constitue une solution de dépannage pour des besoins urgents dans l’attente des commandes en cours. 
 
Dès que les délais de livraison seront connus, la ville informera via ses supports numériques. Nous vous invitons à les consulter régulièrement pour être informés.